Chaque année, plus de 20 000 randonneurs se laissent tenter par l’aventure, et depuis plus récemment de plus en plus de traileurs décident également de courir ce sentier beau mais sauvage et très technique. Le GR20 n’est pas une aventure à prendre à la légère, mais en faisant les bons choix en termes d’organisation et de matériel en fonction de vos aspirations et de votre forme physique, vous vivrez une très belle expérience! Retrouvez dans cet article nos conseils pour un GR20 réussi.

Comment se préparer au GR20 ?

Le GR20 est un sentier réputé difficile, et le fort taux d’abandon des randonneurs qui s’aventurent dessus pourrait de prime abord faire peur, mais avec un peu de préparation et une bonne organisation, vous n’avez aucune crainte à avoir.



Il s’agit d’un GR avec un fort dénivelé et de nombreuses portions relativement techniques, et si vous avez l’habitude de randonner dans des régions vallonnées mais peu montagneuses, il faudra vous entraîner à marcher en côte, et travailler la proprioception de vos chevilles pour avoir de bons appuis en terrain instable.



Mais au-delà de la préparation physique, c’est aussi et surtout l’organisation de votre séjour qui conditionnera votre réussite et ne sera pas à négliger.

Combien de jours ? Sud/Nord ou Nord/Sud ?


Le GR20 se découpe officiellement en 16 étapes plus ou moins longues : certains marcheurs le parcourent en 15 ou 16 jours, tandis que d’autres doublent certaines étapes pour le terminer en 8 à 12 jours. Le GR20 est également réalisable en 5 à 6 jours en mode rando-trail pour les coureurs les plus aguerris, et le record de rapidité est actuellement détenu par François d’Haene qui a bouclé l’intégralité du parcours en … 31h07 !



A vous donc de déterminer vos étapes en fonction de votre forme physique et de votre façon d’aborder votre voyage, mais aussi de décider si vous souhaitez faire le parcours dans le sens Nord/Sud ou Sud/Nord ! Les deux options sont bonnes, sachez simplement que le sentier est plus roulant et moins abrupte entre Conca et Vizzavone (sud), et plus engagé entre Vizzavone et Calenzana (nord) : si vous souhaitez démarrer en douceur et aborder les difficultés progressivement, il vaudra donc mieux commencer à Conca (Sud), tandis que si vous préférez attaquer directement par les parties les plus techniques pour terminer plus tranquillement, il vaudra mieux démarrer de Calenzana (Nord). Dans tous les cas, le dénivelé positif total restera le même, le GR20 démarrant et se terminant au niveau de la mer.



t99iI2524bYN5_NxCmeTw24yP0xoNZwz5gNSDNWT

Etapes du GR20 - source : www.le-gr20.fr

Liste des étapes dans le sens Nord / Sud

Etape 1 : de Calenzana à Ortu – 11km / 1450D+
Etape 2 : de Ortu à Carrozzu – 8km / 720D+
Etape 3 : de Carozzu à Ascu Stagnu – 5km / 800D+
Etape 4 : de Ascu Stagnu à Tighettu – 9km / 1200D+
Etape 5 : de Tighjettu à Ciottulu di i Mori – 7km / 700D+
Etape 6 : de Ciottulu di i Mori à Manganu – 24km / 920D+
Etape 7 : de Manganu à Petra Piana – 8,5km / 830D+
Etape 8 : de Petra Piana à L’Onda – 10km / 500D+
Etape 9 : de L’Onda à Vizzavona – 10,5km / 700D+
Etape 10 : de Vizzavona à Capannelle – 16km / 1000D+
Etape 11 : de Capannelle à Prati – 17km / 900D+
Etape 12 : de Prati à Usciolu – 11km / 700D+
Etape 13 : de Usciolu à Matalza – 11km / 300D+
Etape 14 : de Matalza à Asinau – 10km / 650D+
Etape 15 : de Asinau à Paliri – 15km / 600D+
Etape 16 : de Paliri à Conca – 13,5km / 370D+

Le GR20 en autonomie ou en refuge?

L’autre élément décisif de vos préparatifs sera le choix de votre degré d’autonomie: souhaitez-vous dormir en tente ou en refuge? Prévoyez-vous d’être autonome pour vos repas, ou de manger en refuge?



Si vous décidez de dormir en tente, sachez que le camping sauvage est interdit sur les sentiers du GR20, il vous faudra donc dans tous les cas planter votre tente sur un site dédié.



Concernant l’alimentation, les refuges proposent des formules avec des plats revigorants adaptés aux marcheurs, et certains mettent également à disposition une petite cuisine pour préparer vos propres repas. Il est également possible de réserver des paniers repas froid le soir pour le lendemain midi dans la plupart d’entre eux, ou d’acheter quelques produits d’épicerie. Même si vous décidez de prendre tous vos repas en refuge, prévoyez de toujours avoir sur vous de quoi vous ravitailler entre deux refuges!



Concernant l’eau, les sources sont indiquées sur les cartes IGN mais selon la saison certaines peuvent être à sec, pensez-donc toujours à bien remplir vos gourdes en refuge et à avoir une réserve d’eau de minimum 2L sur vous.

Matériel : votre checklist

Une fois que vous aurez décidé de la logistique de votre GR20 (départ au Nord ou au Sud, nombre de jours, degré d’autonomie), vous pourrez préparer et ajuster le contenu de votre sac. Si vous partez à plusieurs, pensez à mutualiser certains équipements ! (tente et popote en cas de bivouac, savon, carte IGN…). Voici une liste des éléments essentiels pour votre randonnée :

Vêtements, chaussures et accessoires

  • Première couche respirante à manches courtes
  • Deuxième couche : Softshell ou polaire ou doudoune compressible
  • Troisième couche : Veste imperméable et respirante
  • Short de randonnée
  • Pantalon de randonnée
  • Sous-vêtements de randonnée
  • Chaussettes de randonnée respirantes
  • Chaussures de randonnée adaptées (voir paragraphe suivant)
  • Casquette
  • Lunettes de soleil
  • Sandalettes ou tongs pour les soirées
  • Optionnel en début et fin de saison : surpantalon , gants de randonnée et bonnet légers, sous couche à manches longues
  • Tenue de bivouac chaude pour le soir

Equipements techniques

  • Sac à dos de 40 à 60L (en fonction de votre autonomie et nombre de jours: voir notre article consacré à ce sujet)
  • Sac de couchage
  • Drap de soie
  • Lampe frontale
  • Gourdes ou flasques et/ou poche à eau
  • Bâtons de randonnée

Autres équipements

  • Topo guide et carte IGN
  • Montre GPS
  • Boussole
  • Couteau de poche
  • Trousse de premiers secours
  • Couverture de survie
  • Crème solaire
  • Brosse à dent, dentifrice, savon
  • Serviette de voyage
  • Papier toilettes
  • Sac à déchets
  • Barres de céréales et autres ravitaillements
  • Argent liquide et chéquier, pièce d’identité (pas de distributeurs sur le GR20 !)

Equipements supplémentaire en cas de bivouac / repas en autonomie

  • Tente 3 saisons (voir notre article à ce sujet)
  • Matelas gonflable
  • Réchaud
  • Popote et couverts
  • Repas lyophilisés

Quelles chaussures sur le GR20 ?

Le choix de votre paire de chaussures est très important, et dépendra en partie de votre façon d’aborder le GR20:



  • Si vous avez prévu de maintenir une allure soutenue et d’emporter un sac léger, une paire de chaussures de Trail très solides, avec une bonne accroche et un pare-pierres pourrait suffire.
  • Si en revanche vous souhaitez effectuer le GR20 en 12 à 16 jours et que votre sac est lourd, des chaussures de randonnée à tige haute seront les plus adaptées. Elles devront être équipées d’un pare pierre, d’une bonne semelle type semelle Vibram mais également d’une doublure intérieure en Gore Tex pour garantir une bonne respirabilité et imperméabilité.
  • Dans tous les cas, souvenez-vous que le GR20 est un sentier exigeant et très rocailleux, il vous faudra donc une paire avec une semelle suffisamment épaisse et rigide, un bon amorti, et un bon maintien de la cheville.
  • Si vous investissez dans une nouvelle paire, n’oubliez pas d’habituer votre pied à ces nouvelles chaussures avant de partir en les portant sur plusieurs randonnées, et prévoyez des pansements anti-ampoules dans votre trousse de secours. Sinon, faites contrôler vos chaussures dans l’un de nos magasins et si nécessaire faites les ressemeler.



Pour en savoir plus sur le choix de vos chaussures de randonnée, n’hésitez pas à consulter notre article à ce sujet et à demander conseil en magasin.



Tous ces éléments devraient vous permettre de préparer votre GR20 et de partir sereinement pour cette belle aventure sur un sentier hors du commun !