Inventés en 1908 par l’alpiniste anglais Oscar Eckenstein, les crampons n’ont depuis cette époque cessé d’évoluer techniquement pour devenir aujourd’hui un équipement indispensable pour l’alpinisme de tout niveau, que ce soit en été sur glacier ou l’hiver en montagne.

Vous souhaitez acquérir votre première paire mais vous ne savez pas quel modèle choisir ? Dans cet article, nous vous présentons les différents types de crampons pour vous guider dans votre choix.

Les crampons, comment ça marche ?

Le principe des crampons est plutôt simple: il s’agit d’une structure équipée de dents en métal qui vient s’accrocher sur les chaussures. Les dents en métal positionnées sous les pieds s’enfoncent dans la glace ou la neige, permettant ainsi de ne pas glisser malgré la pente et la présence de glace.

Principalement utilisés par les pratiquants d’alpinisme, les crampons trouvent aujourd’hui également leur place dans le sac à dos des randonneurs en montagne, mais également des adeptes de la cascade de glace ou des expéditions en ski de randonnée.

Les différents types de crampons

Il existe plusieurs grands types de crampons, caractérisés notamment par leur matière et leur construction.

Les crampons acier 10 pointes

L’acier est la principale matière utilisée dans la fabrication des crampons. Il s’agit en effet d’une matière ultra-résistante et donc très durable, mais relativement lourde comparée à d’autres matériaux comme l’aluminium.

Les crampons 10 pointes sont les modèles les plus légers parmi les crampons acier, et ils sont bien adaptés pour des pentes faibles, mais montrent rapidement leurs limites lorsque l’inclinaison de la pente devient plus abrupte. Ce type de crampon est donc adapté aux randonnées glaciaires et courses les moins techniques.

Les crampons acier 12 pointes

Il s’agit des crampons les plus fréquemment utilisés. Polyvalents, ils apportent en effet une grande stabilité aussi bien à plat que sur pente raide, pour un poids allant de 900 à 1200 grammes.

Les crampons acier mono pointes

Les crampons mono pointe possèdent 9, 11 ou 13 pointes au total, mais une seule à l’avant. Plutôt destinés à des alpinistes initiés, ce sont des modèles adaptés à l’escalade technique et au drytooling.

Les crampons aluminium

Très légers, les crampons en alu sont destinés à un usage secondaire, notamment sur les courses de ski de randonnée ou les courses d’alpinisme sur neige peu technique. Très efficaces, ils sont cependant beaucoup plus fragiles que des crampons en acier et s’useront plus vite, notamment sur roche ou leur usage est vivement déconseillé. Ces crampons se destinent donc plutôt au fond de sac pour une utilisation éventuelle en cas de difficultés, mais pas en guise de matériel principal pour évoluer en terrain d’alpinisme.

Notez que certains modèles mixtes aluminium et acier existent, comme le IRVIS HYBRID LLU proposé par Petzl , pour combiner le meilleur des deux matières, entre performance, technicité et légèreté.

Quel système d’attache choisir ?

Un autre point déterminant dans le choix de vos crampons d’alpinisme sera leur système d’attache. Il existe en effet trois systèmes qui présentent chacun leurs avantages et inconvénients: les systèmes à lanières, semi-automatiques, et automatiques.

Le système à lanières

Ce système très simple présente l’avantage d’être polyvalent et de s’adapter à tout type de chaussure, mais il sera adapté uniquement aux courses peu techniques, ou a une utilisation complémentaire en fond de sac. Notez qu’il vaut mieux posséder des chaussures assez rigides, si vous ne voulez pas que le système se détache très régulièrement de vos pieds.

Le système semi-automatique

Constitué d’une sangle avant souple et d’une attache arrière proche d’une fixation rapide, le système semi-automatique est très simple à installer, léger, et fiable. Il s’agit du système le plus utilisé car il apporte un maintien plus efficace, mais il nécessite cependant d’avoir des chaussures à débord arrière.

Le système automatique

Moins fréquent, ce système est le plus efficace de tous, mais il nécessite des chaussures adaptées, avec un débord avant et arrière. En effet, il est doté d’une barre de fixation avant qui se rabat sur le coup de pied et d’un second dispositif immobilisant le talon à l’arrière.

Votre système d’attache sera donc conditionné par le type de chaussure que vous possédez: pensez à vérifier leur compatibilité!

Quel type de pointe avant choisir ?

Nous l’avons vu, vos crampons possèdent 9 à 13 pointes, mais ce sont surtout là ou les pointes avant qui seront déterminantes dans votre choix.

  • Pointes crantéesElles offrent une bonne rigidité et sont généralement très résistantes dans le temps. Utiles pour une bonne pénétration en glace dure, elles sont particulièrement adaptées aux courses d’alpinisme techniques.
  • Pointes plates : Elles offrent une excellente portance dans la neige mais s’usent plus rapidement que des pointes crantées. Elles conviendront cependant très bien à une utilisation classique en alpinisme
  • Mono pointes avant : Comme expliqué précédemment, les mono pointes sont adaptées au drytooling et à l’escalade technique. Notez que certains crampons sont modulables et peuvent être utilisé en mono ou en bi-pointes en fonction de vos besoins.

Comment entretenir vos crampons d’alpinisme ?

Vous avez choisi votre paire de crampons ? Parfait ! Pensez à en prendre soin entre deux utilisations pour qu’ils durent dans le temps en respectant quelques règles d’entretien: lavez-les à l’eau claire, et pensez à bien les essuyer et les sécher avant rangement pour prévenir leur oxydation. Vérifiez également régulièrement leur affutage et limez les pointes fréquemment.