La paire de ski est un élément essentiel dans la panoplie du skieur à randonnée, mais son choix n’est pas forcément toujours aisé parmi la multitude de modèles disponibles. Que vous soyez débutant ou confirmé, amateur de dénivelé ou descendeur à la recherche de sensations, ce guide vous permettra de bien choisir votre paire.

Quel type de pratiquant êtes-vous ?

Avant de vous pencher sur le choix de votre matériel, qu’il s’agisse des skis, chaussures ou de tous les accessoires qui vont avec, il va falloir commencer par définir votre type de pratique. En effet, le ski de randonnée est un sport peu codifié et la façon de le pratiquer peut être très variée : certains préfèreront les longues randonnées avec de beaux dénivelés, tandis que d’autres chercheront des sensations à la descente, et d’autres encore pratiqueront des montées sèches à la recherche de performance. Ces multiples pratiques vont solliciter des qualités différentes sur le ski, c’est pourquoi il est nécessaire d’être au clair avec votre pratique avant de vous lancer dans un choix.

Voici les grandes catégories de skieurs :

  • Le randonneur traditionnel : Pratiquant ce qu’on appelle souvent le « ski touring » ou le raid à ski, le skieur traditionnel va rechercher le plaisir et la découverte avant tout. Il appréciera se rendre sur de nouveaux itinéraires et partira souvent à la journée, avec de beaux dénivelés à avaler mais aussi quelques jolies descentes dans la poudreuse. Polyvalent, il lui faudra un ski qui l’est aussi, pour être à l’aise en montée tout en gardant de bonnes sensations à la descente.
  • Le free-randonneur : Amateur de sensations fortes et de descentes, le free randonneur est souvent un pratiquant assidu de ski alpin qui souhaite repousser les limites de son exploration en allant chercher de nouveaux sommets. Il va lui falloir un ski bien adapté à la descente, quitte à renoncer à un certain confort à la montée avec un matériel généralement plus lourd que la moyenne.
  • Le pratiquant de ski fitness : Plus récente, la pratique du ski fitness gagne en popularité depuis quelques années. Beaucoup moins orientée autour de la notion de découverte, il s’agit ici plutôt de se dépasser physiquement. Le pratiquant de ski fitness va souvent opter pour des montées sèches, sur des itinéraires balisés mis en place par les stations de ski, avant de redescendre par les pistes.
  • Le compétiteur : A la recherche de performance, le compétiteur va tout miser sur la rapidité en montée, avec un matériel le plus léger possible. Cela sous-entend des sacrifices concernant les sensations à la descente, qui sera bien plus compliquée et demandera une excellente maitrise technique.

Maintenant que vous savez dans quelle catégorie vous vous situez, vous allez pouvoir déterminer le choix de votre paire de skis en fonction de trois critères principaux : le poids, les lignes de cote, et la taille du ski.

Bien comprendre les lignes de cote

Les lignes de cote sont représentées par une série de trois chiffres, et peuvent parfois sembler obscures à décrypter, mais elles sont pourtant un critère de choix primordial en fonction de votre type de pratique.

En effet, elles correspondent à la largeur du ski au niveau de la spatule, du patin, et du talon. Par exemple, une paire comme la Camox Freebird de Black Crow dont les lignes de cote sont 133-96-114 correspond à 133mm de largeur à la spatule, 96mm au patin, et 114mm au talon.

Ces chiffres vont permettre d’avoir une bonne idée des proportions du ski, de leur portance, et du comportement qu’ils auront sur la neige en fonction de cela. Ils déterminent également le rayon de courbe du ski.

C’est souvent la largeur au patin qui sert de valeur de référence, avec trois grandes catégories qui en découlent :

  • Moins de 80mm au patin : Il s’agit de skis étroits, plutôt réservés aux compétiteurs qui opteront pour un patin aux alentours de 65mm, et aux pratiquants de ski alpinisme qui se rapprocheront plus des 80mm afin de conserver un minimum de portance pour les passages délicats.
  • Entre 85 et 90mm au patin : Très polyvalents, les skis avec une largeur de patin comprise entre 85 et 90mm seront adaptés à la pratique du ski touring. Ils présentent l’avantage d’être bien adaptés du début à la fin de la saison et sur tout type de neige, de la poudreuse à la neige de printemps en passant par la traffolée. Notez qu’il existe très peu de références entre 80 et 85mm.
  • Plus de 90mm : Très larges, les patins de plus de 90mm seront réservés aux skieurs qui pratiquent la free rando et recherchent une excellente portance ainsi qu’une grande stabilité, souvent au détriment du poids du ski. Notez cependant que certains skis se révèlent très légers malgré des largeurs importantes comme le Zéro G 95 chez Blizzard.

Malgré le rayon de courbe determiné par les lignes de cote, l’autre conséquence est que plus l’écart entre les trois valeurs des lignes de cotes est important, plus le ski va être creusé au niveau du patin. Un ski très creusé va être avantageux à la descente pour faire de belles courbes, mais offrira moins d’accroche à la montée sur des neiges dures. A l’inverse, un ski moins creusé va avoir une meilleure accroche à la montée, notamment en dévers et neige gelée.

Le poids du ski : le nerf de la guerre

Si le poids des skis n’est pas si déterminant en ski alpin, il va prendre toute son importance dans la pratique du ski de randonnée. En effet, 100 grammes de plus sur un ski, que l’on multiplie par le nombre de pas effectués, représentent finalement plusieurs tonnes de plus à déplacer pour atteindre le sommet ! Pour autant, il ne faut pas tomber dans l’excès inverse en cherchant à tout prix un ski ultra léger, car sa stabilité en sera amoindrie à la descente.

Le poids moyen se situe autour des 1200g par ski pour des skis polyvalents, tandis que les compétiteurs optent pour des modèles pesant aux alentours de 800g.

Quelle taille choisir pour ses skis ?

Attention, la taille des skis ne va pas être la même que celle des skis alpins, et encore moins que celle des skis de fond.

Pour les pratiquants de ski alpinisme, ski touring ou ski fitness, il sera recommandé d’opter pour des paires mesurant de 5 à 10cm de moins que sa propre taille. Plus maniables pour les conversions tout comme la descente, ils seront aussi très pratiques pour le ski alpinisme qui nécessite souvent d’accrocher les skis sur son sac.

Pour les pratiquants de free rando, on recommandera plutôt un ski compris entre 5cm de moins et 5cm de plus que sa propre taille pour augmenter la surface de contact avec la neige.

Le niveau de ski et le gabarit du skieur vont également entrer en compte : pour les débutants, un ski plus petit sera plus maniable pour apprendre les conversions, et pour les skieurs grands et lourds, un ski plus grand permettra d’avoir la portance nécessaire.

Notez également que la courbure du rocker (spatule relevée à l’avant) va aussi influer : si il est très prononcé et commence à relever tôt après le patin, il ne faudra pas hésiter à prendre un ski un peu plus grand pour garder une longueur d’accroche et un contact ski/neige suffisant.

Optez pour des bâtons réglables, ou alors des monobrins de 5cm de plus que vos bâtons de ski alpin, ce qui permettra de bien pousser à la montée tout en soulageant le poids sur les cuisses. 

Pour finir, notez bien que le choix du ski doit entrer en cohérence avec le choix de la chaussure et celui des fixations : une chaussure faite pour la freerando ne pourra pas vous permettre d'optimiser l'utilisation d'un ski taillé pour la grimpe, tout comme une chaussure très légère n'aura pas d'intêret associée à un ski au patin très large.

Vous l’aurez compris, il n’existe pas de ski idéal, mais une multitude de modèles adaptés à une multitude de pratiques et de skieurs. Si vous débutez, optez pour la polyvalence avec un ski au poids moyen et aux spatules comprises entre 85 et 90mm de marge, en attendant d’affiner vos goûts et vos attentes avec du temps et de la pratique. Notez également que chez Approach Outdoor, la plupart des skis sélectionnés possèdent un noyau en bois, un gage de qualité et de longévité dans le temps. Nous vous proposons également des packs ski de rando clé en main, combinant des skis et les fixations idéales pour les accompagner en fonction de votre profil. En cas de doute, n’hésitez pas à demander conseil en boutique à l’un de nos experts, tous pratiquants passionnés !